Haute Savoie

Numéro du département: 74

Archives départementales: AD74
Région: Rhone Alpes
Autres département dans la région: Ardèche Drôme Isère Loire Rhône Savoie

Archives numérisées en ligne

    Aucune archive en ligne pour ce département.





  • Les registres paroissiaux et d’état civil sont composées de différents types de documents : les actes de baptême, mariage, sépulture, naissance, décès et divorce, les tables annuelles et pluriannuelles, les tables décennales, les transcriptions, les registres de publications de mariage. Ce sont les documents les plus importants pour débuter une généalogie.
  • Les tables décennales sont des répertoires alphabétiques facilitant la recherche des actes d’état civil. Leur établissement a été rendu obligatoire par le décret impérial du 20 juillet 1807 et les premières tables constituées concernent la décennie 1803-1812. Classés par commune, par type d’acte (naissance, mariage puis décès) et par patronyme (qui reste toujours celui de la naissance, y compris pour les femmes mariées), les tables donnent les renseignements suivants : nom, prénom, filiation et date de l’acte.
  • Les registres matricules militaires (états signalétiques et des services) sont une source importante pour la recherche de l'histoire des familles. Créés à partir de la classe 1867, les registres matricules décrivent chaque conscrit, signalent son état civil, ses différents corps d'affectation, ses adresses successives et de nombreux détails comme les campagnes, les blessures, les condamnations, etc. Les conscrits se font recenser dans le bureau de leur lieu d'habitation à l'âge de 20 ans. Les registres matricules sont établis à partir des listes élaborées au niveau communal, puis cantonal et rassemblées par le bureau en charge des affaires militaires. Il existe deux types de documents : les "tables alphabétiques" annuelles qui listent les conscrits en mentionnant le numéro matricule qui leur a été attribué lors de leur recrutement et les "registres matricules", qui comptent parfois plusieurs volumes selon les années.
  • Les mentions marginales sont une mesure de publicité destinée à établir une relation entre deux actes de l'état civil ou entre un acte et la transcription d'un autre acte ou jugement. Elles consistent en une référence sommaire en marge de l'acte ou du jugement antérieurement ou nouvellement dressé ou transcrit qui vient modifier l'état civil de l'intéressé. On comprend l'intérêt de ces mentions pour le généalogiste, puisque la connaissance d'un acte lui permettra par une mention d'avoir connaissance d'un autre acte. elles concernent les actes de reconnaissance d'un enfant naturel, les actes de mainlevée d'opposition à un mariage, les rectifications d'état civil, le divorce, l'acte de mariage, la légitimation, l'adoption par la nation, l'arrêt déclaratif de naissance, la réconciliation des époux séparés de corps, l'acte de décès, les contrats d'adoption, la transcription des jugements et arrêts rendus en matière d'état des personnes et comportant une incidence sur l'état civil, Jugement ou arrêt de légitimation adoptive, les jugements déclaratifs de décès, les changements de noms, la francisation.
  • Le cadastre est l’une des institutions les plus durables et les plus connues de Napoléon. Institué définitivement par la loi du 15 septembre 1807, après des tentatives de la Révolution de mettre en place cet outil d’équité fiscale, il est dressé progressivement, commune par commune, jusque vers 1850. Les plans parcellaires indiquent chaque élément de propriété dans le ressort communal, divisé en plusieurs sections. Le premier document de chaque plan est le tableau d’assemblage qui indique les limites des différentes sections ; il est suivi des plans des sections, qui situent chaque parcelle avec son numéro. Le cadastre napoléonien est un outil très efficace pour refaire l’histoire d’une propriété, mais aussi pour connaître la physionomie des bourgs et des villages. Vous pouvez consulter le cadastre actuel sur www.cadastre.gouv.fr. La carte de Cassini ou carte de l'Académie est la première carte topographique et géométrique établie à l'échelle du royaume de France dans son ensemble. Il serait plus approprié de parler de carte des Cassini, car elle a été dressée par la famille Cassini, principalement César-François Cassini (Cassini III) et son fils Jean-Dominique Cassini (Cassini IV) au XVIIIe siècle. L'échelle adoptée est d'une ligne pour cent toises, soit une échelle de 1/86 400 (une toise vaut 864 lignes). Cette carte constitue pour l'époque une véritable innovation et une avancée technique décisive. Elle est la première carte à s'appuyer sur une triangulation géodésique dont l'établissement a pris plus de soixante ans. Les quatre générations de Cassini se sont succédé pour réaliser ce travail. La carte ne localise pas précisément les habitations ou les limites des marais et forêts, mais le niveau de précision du réseau routier représenté est tel qu'en superposant des photos satellite orthorectifiées aux feuilles de la carte de la France, on obtient de spectaculaires résultats. Le travail des Cassini laissa même son empreinte sur le terrain où l'on trouve encore aujourd'hui des toponymes dits « Signal de Cassini », qui révèlent les lieux où se sont effectuées les mesures de l'époque. Ces points de repères correspondent aux sommets des innombrables triangles qui formaient la trame de la carte de Cassini. Vous pouvez consulter les cartes de cassini sur https://www.geoportail.gouv.fr/donnees/carte-de-cassini.
  • Le contrôle des actes des notaires est créé par l'édit de Blois de juin 1581 pour les ventes, échanges, mariages, donations, partages et baux. Il ne sera appliqué systématiquement qu’avec l’obligation du contrôle pour tous les actes notariés prescrite par un édit de mars 1693, y compris les actes ne faisant pas l'objet de minutes. Le bureau compétent est en principe celui le plus proche de la résidence du notaire. Le contrôle des actes sous seing privé est prescrit à partir de janvier 1706. L'insinuation laïque telle qu’instaurée à partir de 1703 donne lieu à deux types de registres correspondant à une taxation différente : l'insinuation au centième denier (un denier sur cent de la valeur des immeubles) pour tous les actes translatifs de propriété à titre onéreux ; l'insinuation suivant le tarif pour la dévolution des biens et des droits taxée selon le type d’acte. Les actes insinués sont soit transcrits en entier, soit résumés. Contrairement à la formalité du contrôle, celle de l'insinuation est publique, afin de permettre à toute personne d’être informée des transactions privées susceptibles de nuire à ses droits.
  • Le terme terrier s'est spécialisé à partir de 1225 jusqu'à la fin du XVIIIe siècle pour désigner un droit perçu sur les produits de la terre. Il désigne aussi le registre contenant l'état des droits attachés à une terre, domaine ou propriété. Ancêtre lointain du cadastre actuel, il présente un intérêt certain pour l'histoire familiale et sociale, la généalogie, pour l'histoire du paysage, de l'aménagement du territoire, pour l'histoire d'une maison ou d'un domaine et de l'espace agricole.


  • Janvier : provient du nom du dieu Janus, dieu des portes (de janua, "porte" en latin, selon Tertullien), des passages et des commencements dans la mythologie romaine, représenté avec deux visages opposés, car il regarde l'entrée et la sortie, la fin et le début d'une année.

    Février : du latin populaire febrarius, dérivé du latin classique februarius, issu du verbe februare « purifier ». Février est donc le mois des purifications. Voir aussi Apollon.

    Mars : provient du dieu de la guerre Mars (le retour de la période permise pour entamer une guerre).

    Avril : du latin aprilis « avril » qui peut avoir la signification d’« ouvrir », car c’est le mois où les fleurs s’ouvrent. Aprilis (avril) était le deuxième mois du calendrier romain. Ce mois était dédié à la déesse grecque Aphrodite. Il devient graduellement, selon les pays, le 4e mois de l’année lorsque, en 532, l’Église de Rome décida que l’année commence le 1er janvier, voir Denys le Petit.(source Wikipedia pour Aprilis)

    Mai : du latin Maius (mensis) « le mois de mai », provient de la déesse Maïa, l'une des Pléiades et mère de Mercure

    Juin : vient du latin junius. Ce nom fut probablement donné en l’honneur de la déesse romaine Junon. À l’époque antique, c’était le quatrième mois du calendrier romain.

    Juillet : deux interprétations possibles : altération de l'ancien français juignet « juillet » proprement « petit juin » et du lat. julius (mensis), nom du 7e mois de l'année (proprement « mois de Jules, en l'honneur de Jules César, né dans ce mois, réformateur du calendrier romain) », le gn de juignet passant alors en ll de juillet.

    Août : du lat. augustus, "consacré par les augures", substitué en l'honneur de l'empereur Auguste à Sextilis (mensis) (qui est le sixième mois après le printemps).

    Les mois de septembre (de septem (mensis) : septième mois), octobre : lat. october (mensis) « octobre, huitième mois de l'année romaine » (dér. de octo : « huit »), novembre (novem : « neuf » ) et décembre (lat. class. december, dér. de decem : « dix », décembre étant le dixième mois de l'année romaine) ne se comprennent qu’en commençant l'année à l'équinoxe de printemps, au mois de mars.



    En anglais: January February March April May June July August September October November December

  • 1600 1700 1800 1900 2000
    1601 1701 1801 1901 2001
    1602 1702 1802 1902 2002
    1603 1703 1803 1903 2003
    1604 1704 1804 1904 2004
    1605 1705 1805 1905 2005
    1606 1706 1806 1906 2006
    1607 1707 1807 1907 2007
    1608 1708 1808 1908 2008
    1609 1709 1809 1909 2009
    1610 1710 1810 1910 2010
    1611 1711 1811 1911 2011
    1612 1712 1812 1912 2012
    1613 1713 1813 1913 2013
    1614 1714 1814 1914 2014
    1615 1715 1815 1915 2015
    1616 1716 1816 1916 2016
    1617 1717 1817 1917 2017
    1618 1718 1818 1918 2018
    1619 1719 1819 1919 2019
    1620 1720 1820 1920 2020
    1621 1721 1821 1921 2021
    1622 1722 1822 1922 2022
    1623 1723 1823 1923 2023
    1624 1724 1824 1924 2024
    1625 1725 1825 1925 2025
    1626 1726 1826 1926 2026
    1627 1727 1827 1927 2027
    1628 1728 1828 1928 2028
    1629 1729 1829 1929 2029
    1630 1730 1830 1930 2030
    1631 1731 1831 1931 2031
    1632 1732 1832 1932 2032
    1633 1733 1833 1933 2033
    1634 1734 1834 1934 2034
    1635 1735 1835 1935 2035
    1636 1736 1836 1936 2036
    1637 1737 1837 1937 2037
    1638 1738 1838 1938 2038
    1639 1739 1839 1939 2039
    1640 1740 1840 1940 2040
    1641 1741 1841 1941 2041
    1642 1742 1842 1942 2042
    1643 1743 1843 1943 2043
    1644 1744 1844 1944 2044
    1645 1745 1845 1945 2045
    1646 1746 1846 1946 2046
    1647 1747 1847 1947 2047
    1648 1748 1848 1948 2048
    1649 1749 1849 1949 2049
    1650 1750 1850 1950 2050
    1651 1751 1851 1951 2051
    1652 1752 1852 1952 2052
    1653 1753 1853 1953 2053
    1654 1754 1854 1954 2054
    1655 1755 1855 1955 2055
    1656 1756 1856 1956 2056
    1657 1757 1857 1957 2057
    1658 1758 1858 1958 2058
    1659 1759 1859 1959 2059
    1660 1760 1860 1960 2060
    1661 1761 1861 1961 2061
    1662 1762 1862 1962 2062
    1663 1763 1863 1963 2063
    1664 1764 1864 1964 2064
    1665 1765 1865 1965 2065
    1666 1766 1866 1966 2066
    1667 1767 1867 1967 2067
    1668 1768 1868 1968 2068
    1669 1769 1869 1969 2069
    1670 1770 1870 1970 2070
    1671 1771 1871 1971 2071
    1672 1772 1872 1972 2072
    1673 1773 1873 1973 2073
    1674 1774 1874 1974 2074
    1675 1775 1875 1975 2075
    1676 1776 1876 1976 2076
    1677 1777 1877 1977 2077
    1678 1778 1878 1978 2078
    1679 1779 1879 1979 2079
    1680 1780 1880 1980 2080
    1681 1781 1881 1981 2081
    1682 1782 1882 1982 2082
    1683 1783 1883 1983 2083
    1684 1784 1884 1984 2084
    1685 1785 1885 1985 2085
    1686 1786 1886 1986 2086
    1687 1787 1887 1987 2087
    1688 1788 1888 1988 2088
    1689 1789 1889 1989 2089
    1690 1790 1890 1990 2090
    1691 1791 1891 1991 2091
    1692 1792 1892 1992 2092
    1693 1793 1893 1993 2093
    1694 1794 1894 1994 2094
    1695 1795 1895 1995 2095
    1696 1796 1896 1996 2096
    1697 1797 1897 1997 2097
    1698 1798 1898 1998 2098
    1699 1799 1899 1999 2099
    01
    02
    03
    04
    05
    06
    07
    08
    09
    10
    11
    12
    13
    14
    15
    16
    17
    18
    19
    20
    21
    22
    23
    24
    25
    26
    27
    28
    29
    30
    31

    ***